Christine Disdero
Kinésiologue à La Ciotat

SYSTEME D’ACTIVATION RETICULAIRE (SAR). Créons l’abondance dans notre vie !

Articles blog

400 milliards….

 Le cerveau traiterait environ 400 milliards de bits d'informations par seconde. Par nos canaux sensoriels, via le VAKOG (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif) nous percevons donc des milliards de messages. Cependant, seuls 2.000 de ces bits de données parviendraient à la conscience (0,000001 %). Sur quels critères s’effectue le tri ?

Nous formulons la requête, les mots clés et le système d’activation réticulaire (SAR) s’exécute !

Ce tri est effectué par le système d’activation réticulaire en fonction de ce qui est important pour nous ou plutôt ce sur quoi nous focalisons notre attention.

 Le SAR est une structure nerveuse du tronc cérébral qui se trouve en avant du cervelet, juste en dessous du cerveau, entre celui-ci et la moelle épinière. Il joue un peu le rôle d’intermédiaire, de filtre entre la partie consciente et la partie inconsciente de notre cerveau.  Le SAR trie, sélectionne et trouve toutes les informations qui sont cohérentes avec le sujet qui nous préoccupe.

Si par exemple nous nous mettons en quête d’un véhicule, nous nous renseignons sur ce modèle, nous allons y penser peut-être même l’essayer. Le SAR va alors faire le tri dans toutes les informations que nous possédons de manière inconsciente et remonter dans notre conscient les informations utiles à cette voiture. Nous aurons alors l’impression de voir la voiture que nous souhaitons acheter, partout.

Nous pouvons le comparer à un moteur de recherche extrêmement performant et rapide capable de faire remonter à la conscience les ressources pertinentes avec la requête que nous avons formulée.

Ne laissons pas nos croyances limitantes et nos expériences négatives du passé conditionner notre futur.

Lorsque nous focalisons notre attention sur un élément négatif, un souci, une préoccupation, un doute comme « ai-je bien fermé la porte à clefs en partant ? » nous commençons à porter notre attention sur ce sujet. Le souci devient une préoccupation, un souci puis génère une angoisse. En y pensant de plus en plus souvent nous serons dans le doute, la peur. Puis des idées beaucoup plus noires peuvent arriver comme le risque d’un cambriolage.  Le SAR va alimenter toutes ces pensées négatives en faisant remonter de notre inconscient toutes les preuves que cet évènement risque d’arriver.

Système d’activation réticulaire et kinésiologie :

Lors de la consultation en kinésiologie, la première étape consiste à formuler un objectif positif pour guider le corps vers les domaines que nous souhaitons améliorer dans notre vie. L’objectif une  sorte d’accord passé entre le praticien et son client, il est orienté vers la résolution du problème et donc vers sa guérison.

Souvent la personne qui consulte a déjà une idée de ce qu’elle ne veut plus dans sa vie. Par exemple, la consultante le formule en ces termes : « j’en ai assez d’avoir des dettes, des problèmes de surpoids » ou bien encore « je ne veux plus vivre seule mais je préfère être seule que mal accompagnée ».

Attention :   l’inconscient entendra : « dettes, problèmes, surpoids, seule et mal accompagnée et le Système d’activation réticulaire fera remonter de la partie inconsciente à la partie consciente de notre cerveau autant d’éléments négatifs niant la guérison.

Le consultant souvent entravé par ses systèmes de croyance, ses expériences du passé ou encore par des protections inconscientes aura beaucoup de mal à prononcer l’objectif positif. Il pourra au début de la séance résonner comme un mensonge, un idéal inaccessible. Le rôle du kinésiologue est d’aider la personne à formuler positivement ses objectifs et à se projeter, à s’imaginer dans l’état désiré.

« Qu’est-ce qui est important pour moi maintenant ? »

Maintenant que nous connaissons ce système, cessons de porter notre attention à ce que nous ne voulons pas et demandons maintenant d’expérimenter ce que nous voulons vraiment.

La question que nous devons nous poser est la suivante : « Qu’est-ce qui est important pour moi maintenant ? »

Un objectif positif pourrait être : « Je suis riche, je peux être riche, j’ai le droit… » Ou « l’argent circule librement dans ma vie, il y a toujours un surplus » ou bien « je suis dans l’abondance financière ».

Nous méritons tous d’être aimés, entourés, respectés dans notre vie, alors en ciblant le meilleur, créons l’abondance et devenons les magiciens de notre vie !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.